Brève du 13 octobre:

J'annonce la sortie officielle de la première rustine de la première version, "Tamago.fr v1.1" pour faire genre ce site n'est pas en carton. En parlant de carton, ce dernier est gracieusement prêté par David Lanham. Pour vous inscrire/vous désinscrire à/de la newsletter il suffit d'entrer votre adresse e-mail dans le champ prévu à cet effet. Vous serez alors automatiquement prévenu de tout nouveau billet posté sur le site.
Bonne semaine !

< Retour à la page de garde

Hitachi

8 octobre 2008   -   7 commentaires

Le kanji de l'eau, prononcé mizu ou sui et utilisé entre autres pour le mot mercredi (sui-yôbi).

Aujourd'hui, journée sans heures supplémentaires. C'est un règlement de la boîte, des employés passent pour s'assurer que les bureaux sont bien vides... Enfin c'est ce que mon collègue (en réalité le seul avec lequel je peux à peu près discuter) m'a dit, je n'ai vu personne. Hitachi oblige ses employés une fois par mois à partir à l'heure théorique de fin de journée, 17h, ça leur permet d'avoir une vie familiale une fois par mois.

Bon je suis méchant, mais après bientôt un mois chez Hitachi j'ai retrouvé des caricatures de Japonais dont j'entendais tant parler en France. J'ai déjà parlé de ce choc culturel, mais j'ai dû mal à m'en remettre. Les déjeuners sont engloutis en 10-15 minutes (montre en main), d'ailleurs le réfectoire n'est ouvert qu'un peu plus d'une heure pour 1000 employés, ce qui tombe bien car une bonne partie des employés mangent devant leur écran en travaillant. Le sérieux je veux bien, mais voir ça me fout le cafard à chaque fois. Dans le réfectoire beaucoup de gens qui mangent seuls. Très peu parlent, et les groupes sont unisexes.

Vendredi dernier un collègue est venu discuter, au bout de 3 semaines c'était la première fois qu'on ne faisait pas que répondre à mes questions directes. Le sujet de sa question ? Qui des Anglais ou des Allemands sont les moins aimés en France. J'ai naturellement et sans réfléchir répondu que les Anglais étaient les ennemis traditionnels des Français, ce qui ne l'a pas du tout satisfait. Il était naturel pour lui que les Français en veuillent plus aux Allemands après les nombreuses guerres et tensions de ces deux derniers siècles entre les deux pays, ce qui est compréhensible, et est reparti avec ce même avis sans me laisser le temps de lui expliquer qu'il n'en était rien.

Le laboratoire est situé au milieu d'un grand parc, beau mais très mal entretenu, où j'ai pu apercevoir un chien viverrin (racoon dog pour nos ennemis amis les Anglais). ?a suffit à rendre une de mes journées intéressante en ce moment, je n'en demande pas plus.

Bon je ne me laisse pas non plus abattre, heureusement le débit de la connexion internet du dormitory est top.

                                                  \(^_^)/

Pas de photos pour ce billet

Commentaires sur ce billet:

1. Future coloc gastronome:

H?h?, compte sur tes futurs colocs pour concocter de vraies bouffes qualis, dignes du qualificatif : "fran?ais" ;-) (et l? , je ne te parle pas de bouillie) les repas que tu d?cris ont de quoi foutre le cafard ? n'importe quel frenchie normalement constitu?...

2. Louis-Marie:

La nourriture japonais me convient tr?s bien, ? part le manque de mets sucr?s et certains plats durs ? manger d?s le matin (j'en parle dans un prochain billet). Mais comme tu le vois l'ambiance des repas au boulot (et au r?fectoire de mon dormitory) n'est pas tip top... On se rattrapera d?s janvier !

3. Michel:

Attention le chien devrait disparaitre pour commencer bient?t son hibernation (d'apr?s Wikip?dia)!

4. Louis-Marie:

En effet, ils ne me reste que peu de temps pour voir de pr?s des chiens viverrins... Mais tous les employ?s s'en moquent, donc je ne sais pas exactement o?? les chercher !

5. Jason (ou pas):

apr?s la vie des rats-taupes, ? quand un brillant expos? sur la vie des racoon dogs?...

6. Louis-Marie:

Tu rigoles, mais je me suis renseign? sur ces bestioles, il y a peu d' informations bilogiques sur Internet. Par contre c?t? folklore il y a ce qu'il faut... Pour les Japonais (si j'ai bien compris le truc) le chien viverrin est une des formes possible d'un dieu/esprit japonais (Mononoke). Il fait aussi partie d'un quator d'animaux qui sont capables de prendre une apparence humaine: le cochonnet (kobuta), le renard (kitsune), le chat (neko) et le chien viverrin (tanuki).
Le cri d'un chien viverrin: ponpokopon !

7. :

Poster un commentaire:

Auteur:

Commentaire:

< Retour à la page de garde