Brève du 13 octobre:

J'annonce la sortie officielle de la première rustine de la première version, "Tamago.fr v1.1" pour faire genre ce site n'est pas en carton. En parlant de carton, ce dernier est gracieusement prêté par David Lanham. Pour vous inscrire/vous désinscrire à/de la newsletter il suffit d'entrer votre adresse e-mail dans le champ prévu à cet effet. Vous serez alors automatiquement prévenu de tout nouveau billet posté sur le site.
Bonne semaine !

< Retour à la page de garde

Takao

1 novembre 2008   -   20 photos  -   1 commentaires

Lieu de recueillement dans la montagne, avec une petite cascade en fond...et un lampadaire. Bien sûr. ?a, c'est très japonais.

Balade au ?尾山 (takao-san) mont Takao entre Français ce samedi. Petit mont, environ 600 mètres, mais couvert de forêts et de petits sentiers escarpés. ?a fait du bien de sortir un peu de la ville de Tokyo, ce n'est pas si facile quand on connaît la taille de cette dernière.

Il y a de nombreux chemins, par l'intermédiaire desquels on peut accéder des belvédères, aller admirer des singes, voir des cascades... L'attraction principale est bien sûr en automne les feuilles rouges, mais il est encore trop tôt début novembre.

Statue de jizo dans la forêt

?videmment il y avait des temples, avec parfois des statues de jizo, Bodhisattva chargé de sauver les âmes en peine. Ces statues représentent souvent au Japon des enfants avec des bavoirs et/ou des bonnets rouges, régulièrement changés par les familles ayant perdu des enfants la naissance. Le mont Takao est censé aussi être un lieu de méditation, où il est possible de voir des moines méditer sous les cascades... Si tant est qu'il y ait encore des moines faire ça, et dans des lieux aussi fréquentés, ils sont restés cachés.

Voil Poulpy !

La vue en haut duTakao est sympa sans être transcendante. Le mont Fuji est visible par temps clair, si l'on se trouve du bon côté, ce qui n'était pas notre cas. Nous voyions Tokyo la place, je vous laisse regarder les photos. ? savoir: on peut trouver des calamars grillés en haut du mont. Le mien n'était pas très grillé, et puis froid sur une montagne ça fait quand même étrange. La grande rasade de sake offerte dans des boîtes de bois est en revanche un très bon plan, et on peut garder la boîte.

Si vous cherchez un coiffeur, c'est au quatrième... On remarquera quand même que le petit cochon est attaché...

Fin de parcours assez classique: on se retrouve dans un petit restaurant de Tokyo, goûter des plats locaux plus ou moins connus...et plus ou moins ragoûtants. Nous avons échoué dans une glacerie très sympathique, et très bonne, caractérisée entre autres par la puissante manifestation qu'au Japon le client est vraiment Roi. La glace est préparée avec soin sous nos yeux, on nous demande quelle glace est pour qui de manière parler au bon client lorsque la glace est préparée (avec le détail du processus: "l je mets le chocolat", "je rajoute des cookies",etc.). Et cerise sur le gâteau, la petite chanson pour se donner du coeur l'ouvrage et mettre de la bonne humeur dans la file d'attente, car file d'attente conséquente il y avait. Forcément, un service personnalisé ça demande du temps. Jugez par vous-même de la qualité de l'animation, la vidéo est par ici. Pour information, il était 21/22h...

Photos du billet:

Commentaires sur ce billet:

1. :

Poster un commentaire:

Auteur:

Commentaire:

< Retour à la page de garde