Le petit homme gris

14-18 juillet 2008 photos 34 commentaires

Fin de ma première semaine de stage. Commencer à bosser un 14 juillet pour un Français c'est pas évident !

Bien sûr, j'étais tiré à 4 épingles pour mon premier jour chez IBM. costume gris, chemise immaculée et cravate rose framboise (ma préférée), c'était sympa... Au début de la journée. Je suis parti au travail à vélo, je ne suis qu'à 15 minutes. C'est sympa la bicyclette, surtout au Japon où il fait chaud et humide. Ca permet d'avoir un peu de vent, et les automobilistes japonais font attention. Je croise sur mon chemin des lycéennes en uniforme, des salarymen en costume comme moi, et tout ce petit monde en vélo.

Mon premier jour a été éprouvant: bien sûr une fois le vélo arrêté j'ai subi la chaleur et en moins d'une minute de marche j'étais dégoulinant (hum...., sympa). Arrivé à la réception du complexe je me rends compte que mon rendez-vous avec mon contact IBM devait se faire à la gare... Un lapin, un, ça commence bien ! Heureusement toute l'équipe est très sympa, plutôt des jeunes et tous parlent au moins un peu d'anglais. J'ai découvert avec beaucoup de bonheur que chez IBM depuis 8 ans c'est "business casual" tous les jours. Au début uniquement le vendredi et pour faire des économies d'énergie, aujourd'hui on ne voit pas une veste ou une cravate dans les locaux d'IBM. Ca m'évitera de trop souffrir, c'est déjà dur même en bras de chemises. Le premier jour on ne savait pas quoi me donner, donc ma première tâche a été de faire une présentation PowerPoint pour mon accueil. Et là, je bénis l'ESSEC pour ces moments perdus passés devant ce logiciel, puisque sans ça l'utilisation des menus en kanjis japonais aurait été très très douloureuse.

Autre gaffe; oublier les clés des ses tiroirs à la maison. Pas mal aussi, ça fait drôle quand dans l'ascenseur un employé d'un autre département vous demande comment l'histoire s'est finie (bah, j'ai du retourner chez les Kawamata et revenir, 1 heure de perdue que j'ai rattrapée à la fin de la journée).

Je bosse dans le département "Information Management" dans une équipe d'une dizaine de personnes, plus concrètement j'aide mon supérieur sur son projet de logiciel de transcription de noms japonais et étrangers en caractères japonais et latins. Explication de l'utilité du truc: Plusieurs Japonais peuvent avoir les mêmes idéogrammes comme nom avec des prononciations différentes, ou encore des noms qui s'écrivent différemment mais se lisent de façon identique. De plus la transcription en caractères phonétiques japonais des noms étrangers est un problème au Japon au niveau des administrations: ainsi la police par exemple aimerait savoir comment se dit et s'écrit "Oussama Ben Laden" en Japonais, ça peut toujours servir à déjouer des trucs pas cools. Je caricature mais le but est d'automatiser et d'optimiser les transcriptions dans un sens ou dans l'autre, à l'aide d'une base de données (dictionnaire) que je vais entre autre fournir en mots français, anglais et allemands avec leur transcription en katakanas (caractères phonétiques). Je dois aussi comprendre le programme (en développement encore) et y apporter les changements nécessaires pour une utilisation efficace (par exemple j'ai dû implémenter un clavier virtuel pour entrer les accents, cédilles, umlaut, tildes et autres réjouissances des écritures européennes qui ne sont pas présentes sur les claviers japonais et que les Japonaise ne comprennent pas. Pourtant ils sont bien sûr nécessaires à la bonne prononciation des mots, et ça va permettre au logiciel de mieux "apprendre". Parce que c'est là qu'est le truc fun et excitant (je m'auto-motive hein, je dois faire un rapport sur ce truc alors je dois rester à bloc); le logiciel apprend ! On ne sait pas trop comment il va réagir avec toutes ces nouvelles entrées (c'est aussi mon boulot de regarder comment il évolue dans sa compréhension des phonèmes), mais on espère qu'il va pouvoir s'améliorer quand il aura bien compris que Richard se dit "li-sha-ru", que Arbeit se prononce "a-lu-ba-i-to" et Miller "mi-ra-a". Donc je code, je vérifie, je vais faire des stats et regarder bébé apprendre petit à petit. En gros le boulot d'un ingénieur stagiaire pour l'instant, ça me va !

D'ailleurs il n'y a que des ingénieurs ici, et c'est assez rigolo à voir: nous sommes tous en open-space et chacun a son PC portable (un ThinkPad, mon préféré !) son petit bureau, avec des citations et des maquettes de Star Wars, des casques de chantier, des peluches énormes et kitsch, des affiches pour s'auto-motiver (genre "Deadlines make me laugh"), des blagues de geeks, etc. L'ambiance est vraiment détendue, on entend souvent discuter et rire au boulot et notre supérieur est très cool. Nous sommes allés faire un Izakaya tous ensemble cette semaine, ie boire et manger à la santé des nouveaux (dont moi).

POSTER